Le temps et silence 1998 – 2011

 

*

 

Projet d'art photographique et vidéo

 

  Explorer les cultures ancestrales et les histoires de lieux sacrés  

 

Oeuvre d'art visuelle et sonore sur la mémoire archaïque et collective

 

 

*

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partout dans le monde, de l'Asie à l'Afrique, en passant par l'Amérique latine,

nous assistons à la disparition des cultures anciennes,

elles sont pourtant le patrimoine social et culturel de l'humanité.

 

Cet travail artistique est l'histoire d'un voyage à travers les mémoires et les croyances

de certains peuples issus de grandes civilisations,

dont les traditions ont traversé le temps

avec grâce et persévérance.

 

Avec un point de vue contemporain,

je propose de ré-explorer le sens archaïque et symbolique

de ces cultures ainsi que leurs légendes, rituels et croyances.

 

Un ensemble d'images photographiques et de films

sera présenté dans des installations artistiques

comme si les pages du temps se tournaient,

accompagné d'interviews de personnes remarquables rencontrées sur le chemin

qui partagent leur vision de la vie.

 

 

 

 

3-The-dream-of-nalanda.jpg
26.the-4th-pyramid bis.jpg

 

 

Temps et silence

Poésie

"Sur tes murmures j'ai traversé les mers et les déserts.

Là bas, entre les temps et les silences,

Je t'ai cherché dans des paysages inconnus

Que seuls les peintres auraient pu approcher par le sacré de leur imaginaire.

J'ai vu des femmes battre le blé sur les pas de porte,

Et des vieux attendre le passage des nuages.

Les enfants faisaient des feux le long des chemins,

Et y parsemaient des fleurs qui filaient telles les étoiles dans le ciel.

Des chants allaient et venaient du centre de la terre,

Les silences devenaient parallèles. 

Je suis parti pour le désert blanc, là bas,

Les temples des hommes s'érigeaient jusqu'aux ciels.

Le temps les avaient dépassé et la pierre avait la couleur de l'éternel.

Un enfant se confondait avec le sable et s'immergeait d'une pyramide.

Les odeurs d'encens persistaient en fumées et semblaient mener à des jardins invisibles.

Je suis restée avec le nommé gardien d'Isis au sommet de la montagne

Et ensemble on a allumé des bougies qui ont éclairé toute la vallée perdue dans le brouillard.

Il y avaient des femmes et des enfants qui venaient prier pour leur salut en invoquant le soleil noir.

Une vieille femme parlait  seule,

Elle disait qu'elle avait vu des des milliers d'oiseaux blancs descendre du ciel,

Qu'ils avaient enmené tous les enfants qui voulaient voir la mer.

Puis ils se sont transformés en rivières

Qui ont traversé le monde pour éteindre les flammes des hommes.

Les enfants ne sont pas revenus,

Mais les rivières ont redonné la couleur aux couleurs et aux paysages.

Depuis lors, les jours se lèvent et se couchent

Et je marche le long des rives avec comme seule étoile l'écho de tes murmures 

Parfois le regard dans le ciel,

En espérant secrètement

Voir naitre des nuages cet oiseau blanc,

Phoenix de légende."

C.HdF